L’Allemagne – un pays à l’agriculture performante


L’Allemagne est un pays agricole – plus de 80 % de la surface du territoire allemand est utilisée pour l’agriculture ou la sylviculture. Avec un volume d’exportation supérieur à 50 milliards d’euros, l’Allemagne figure parmi les premiers exportateurs mondiaux de produits agricoles et alimentaires. Les viandes et produits carnés figurent, à cette occasion, parmi les articles les plus importants.

Tous les acteurs coopèrent étroitement dans le cadre de la production de viande : agriculture, centres de recherche, organismes de formation et de consultation et distributeurs de viande. Les enseignements scientifiques et les exigences des débouchés sont, ainsi, mis en pratique avec efficacité dans la reproduction, l’engraissement et l’élevage. De ce fait, les agriculteurs allemands peuvent se prévaloir d’un savoir-faire remarquable et toujours d’actualité.

Le premier producteur de porc de l’UE

La production de viande porcine a une longue tradition en Allemagne. Les méthodes et structures de production se situent aujourd’hui à un niveau élevé et font l’objet d’un perfectionnement permanent sur le plan de la génétique animale, de la santé des animaux, de la technique de production et de l’hygiène.

Avec un volume de production supérieur à 5 millions de tonnes pour l’année 2017, l’Allemagne est le premier producteur de viande porcine de l’UE. En comparaison internationale, l’Allemagne arrive au troisième rang derrière la Chine et les Etats-Unis. L’élevage de porcs en Allemagne se concentre pour l’essentiel dans la partie Nord-Ouest du pays. Ici se trouve environ la moitié du cheptel de porcs allemand.

L’engraissement porcin allemand est caractérisé par la diversité de ses différentes races. Ainsi, outre les animaux à hautes performances qui sont le produit de croisements du Landrace allemand et du piétrain, existe-t-il aussi de nombreuses races de porcs traditionnelles comme le Schwäbisch-Hällisches Landschwein (porc fermier de Schwäbisch-Hall), le porc tacheté de Bentheim et le porc Angler à ceinture. Toutes les races se distinguent par leur santé d’une grande résistance et par la qualité exceptionnelle de leur viande.

Alors même que le nombre d’exploitations élevant des porcs est en régression, leur spécialisation ne cesse de s’accroître. Aujourd’hui, on compte 28 millions de porcs dans largement 24 000 exploitations. A cette occasion, 60 % des porcs sont élevés dans des entreprises comptant plus de 1000 têtes. Leur productivité toujours plus grande a eu pour conséquence que la production de viande porcine a atteint un niveau record. L’an dernier, environ 58 millions de porcs ont été abattus alors qu’en 2000, ce nombre était 43 millions.


L’Allemagne – grand producteur de bovins

En Allemagne, près de 12 millions de bovins étaient élevés, en 2017, dans 143 600 exploitations. Cela fait de l’Allemagne, par le volume, le deuxième producteur européen. Plus de quarante races sont élevées en Allemagne. La diversité des races de bovins reflète les différences régionales climatiques et imputables au fourrage, des Alpes bavaroises, dans le Sud, à la mer du Nord et à la mer Baltique. En Allemagne, le client a le choix entre des races de bovins privilégiant soit la production de viande soit de lait ainsi que des races mixtes. Le bétail tacheté et le bétail brun prédominent en Allemagne du Sud alors qu’en Allemagne du Nord, ce sont les holstein allemandes (pie noire et pie rouge) qui sont le plus fortement représentées.

Le cheptel de bovins en Allemagne – de même que l’agriculture en général – se développe en direction d’exploitations de toujours plus grande taille. Aujourd’hui, plus de 60 % des bovins sont élevés dans des cheptels forts de plus de cent bêtes.

La production de bovins en Allemagne est très professionnalisée. De la reproduction au contrôle des performances et de la qualité en passant par l’insémination dans les exploitations agricoles, l’élevage, l’abattage et la transformation, ce sont toujours des standards très sévères qui sont en vigueur. 64 500 exploitations agricoles comptant au total 3,5 millions de bovins se soumettent aux contrôles du rendement en lait et viande. Lors du contrôle du rendement en viande, on relève des paramètres tels que l’augmentation de poids quotidienne, le poids à l’abattage, l’abattage et le taux de viande. Les résultats sont immédiatement pris en considération dans l’élevage.

Thèmes et News

Keine Einträge vorhanden.